Test du Kenko Lens2scope

Après le bricolage de la semaine dernière, ouvrons aujourd’hui le bal des tests.

Et pour bien commencer, le Kenko lens2scope qui me tentait depuis longtemps et dont je n’avais jamais vu de vrai test sur le net, mais pas mal d’avis plutôt positifs plutôt détaillés sur les forums qui ont fini par me convaincre de l’acheter (d’ailleurs merci à tous ceux qui ont pris le temps d’en parler sérieusement sur lesdits forums).

Lens2scope, kezaco ?  Et bien c’est un accessoire permettant de convertir un objectif en lunette d’observation ornithologique, le rapport de grossissement obtenu est de 1/10 x la distance focale de l’objectif. Pour vous faire une idée cela fait donc 15x pour un 150mm quand une paire de jumelles est en général à 8x ou 10x.

Les caractéristiques techniques fournies par Kenko sont les suivantes :

- Longueur focale : 10mm
- Construction optique : 5 éléments en 3 groupes
- Système prisme en toit
- Angle de vue apparent : 42°
- Diamètre de pupille de sortie : 2,5mm
- Positionnement de la pupille : 20mm, oculaire à bonnette rabattable pour porteurs de lunettes
- Ratio grossissement lunette : 1/10x la longueur focale de l’objectif monté
- Ratio grossissement loupe : 25x avec objectif macro au rapport 1:1
- Mise au point et réglage zoom : par l’objectif
- Réglage dioptrique : -5D et +3D par compensation de la longueur focale de l’objectif
- Dimensions adaptateur 45° : L x P x H 180 x 80 x 110mm
- Poids : 185g (j’ai pesé 210g avec la sacoche et  165g pour le lens2scope seul et sans sa patte de trépied)

Sans plus attendre, découvrons donc cet objet intriguant.

A l’ouverture du carton, première surprise, la patte de fixation sur trépied dépasse de la housse, plutôt que de s’embêter ils ont préféré faire à l’économie et donc la sacoche présente un trou permettant à la patte de sortir. De même au lieu de faire un passant  avec scratch qui aurait permis de fixer la pochette aisément  sur bon nombre de sacs photos, ils ont mis un simple passant cousu. Tout cela sent l’économie à plein nez.

pochette lens2scope

Le lens2scope en lui-même est construit en plastique (je pencherai pour un ABS ou un Pa faiblement chargé en fibres). La construction fait un peu « light » mais grâce à cela le poids de l’ensemble reste très faible, je conseillerai tout de même de porter un minimum d’attention au lens2scope si on ne veut pas se retrouver rapidement avec des fissures ou partie cassées dans la coque plastique.

Kenko Lens2scopeLa patte de fixation sur trépied est indiquée pour un objectif d’un poids maximal de 800g soit un objectif de type 75-300 f/4.5-5.6. Et effectivement, celle-ci est aussi réalisée en plastique de plus la baïonnette est vissée dans la coque et ne peut ainsi pas supporter un poids important, il est donc préférable dès que cela est possible d’utiliser prioritairement le collier de l’objectif. De même il n’y a pas de sangle, le corps du lens2scope serait trop fragile pour tenir un objectif lourd par ce biais mais quitte à mettre une patte pour trépied utilisable avec des objectifs légers je trouve qu’une sangle utilisable avec les mêmes restrictions aurait été un plus.

Lens2scope - patte de fixation

Revenons sur la baïonnette, point positif de celle-ci sur la version Nikon, elle ne semble pas appuyer sur les contacts de l’objectif, il y a donc peu de risque de les endommager. Il est aussi à noter qu’elle comporte une butée maintenant l’objectif à f/4. Détail qui a son importance premièrement car le lens2scope est donc compatible avec les objectifs ne comportant pas de bague de diaphragme (la plupart des objectifs récents en sont dépourvus) et secundo cela veut dire qu’il n’est pas nécessaire d’avoir un objectif ouvrant à f/2.8 pour obtenir de bonnes performances un 70-200 f/4 par exemple devrait amplement faire l’affaire.

Baïonette Lens2scope

Passons au test et voyons donc si ce lens2scope se révèle à la hauteur de mes attentes.

Allons droit au but, ça zoom et ça  zoom bien.

Afin de bien se rendre compte j’ai réalisé trois photos, la première prise dans l’oculaire avec un objectif Sigma 150 Macro monté sur le lens2scope, j’ai pris soin de faire en sorte que cette photo soit le reflet exact de ce que l’on voit. La seconde avec l’objectif Sigma 150 Macro monté sur un D700 et donc un capteur 24×35 et la dernière avec un 50mm qui est donc censée refléter ce que l’œil voit.

lens2scope en situationOeilleton lens2scope + 150mmPhoto prise dans l’œilleton du lens2scope monté sur objectif Sigma 150mm

D700 + 150mmD700 + 150mm

D700 + 50mmD700 + 50mm

Du point de vue de la qualité de l’image, avec le sigma 150mm f/2.8 dg apo macro on se retrouve avec une image très claire et plutôt bien contrastée sans trop d’aberrations chromatiques. J’ai eu l’occasion de tester en observant une mouette rieuse et donc avec un passage net de zone blanche à zone noire et je n’ai pas noté d’aberrations gênantes. Attention tout de même, comme avec les convertisseurs le lens2scope a tendance à augmenter les défauts des optiques. Dès que l’on adjoint un TC2 au Sigma 150 Macro on commence à voir apparaitre les aberrations chromatiques et l’image parait moins contrastée. Mais cela reste tout de même peu gênant pour une utilisation non régulière, j’ai poussé le bouchon en allant jusqu’à le tester sur un 70-200 avec TC1.4 et TC2 et cela reste très correct, le point le plus gênant arrivé à ce niveau de zoom (x56) est de ne pas avoir de stabilisation, dès que vous touchez à l’ensemble (ne serait-ce que l’œil qui entre en contact avec l’œilleton) ça vibre énormément. Autre point à noter lors de l’utilisation, la course de la bague de mise au point. En général sur les objectifs la course est plutôt faible et ici du fait que l’on soit à f/4 la profondeur de champ est très faible, du coup ce n’est pas hyper évident de faire la mise au point au bon endroit avec une bague dont la course est faible.

Je n’aurais pas l’outrecuidance de comparer avec une lunette, je n’en ai pas mais au final on se rend compte que le lens2scope est un accessoire très intéressant, bien que de qualité certainement moins bonne et d’utilisation plus compliquée qu’une lunette il a le gros avantage de n’ajouter que 200g dans votre sac. Nous sommes ici face à un objet dont le but est une utilisation occasionnelle sans investir dans une lunette qui vous coûtera dix fois plus cher ou d’être utilisé dans les cas où vous ne pouvez emporter avec vous votre lunette en plus de votre matériel photo, typiquement une randonnée. Je ne regrette qu’une chose : ne pas l’avoir acheté avant mes vacances en baie de Somme en Mai dernier.

Si quelqu’un sur le secteur de Saint-Malo a une lunette et qu’il a envie de comparer, qu’il n’hésite pas à me contacter pour que nous puissions faire un test.

En résumé

Avantages

- prix comparé à une lunette d’observation ornitho.
- poids très faible.
- possibilité de grossissement important.
- compatible avec les objectifs n’ayant pas de bague d’ouverture.
- contraste plutôt très correct.
- ouvre à F/4 donc utilisable aussi sur les 70-200 F/4 avec certainement de bons résultats.
- test effectué avec 70-200 f1:2,8 + TC2x + TC 1,4, le résultat est encore correct même si on sent nettement la baisse de piqué : doit donc être utilisable sur des 70-300 f4-5,6.

Inconvénients

- Aberrations chromatiques des optiques utilisées accentuée (visibles uniquement sur forts contrastes), nécessite donc des optiques de bonne qualité pour une utilisation optimale.
- Construction très « fragile » coque plastique mais qui permet la légèreté de l’ensemble.
- Bague de mise au point des objectifs en général assez courte donc pas évident de faire la mise au point.
- pas de possibilité de mettre une sangle (sauf si votre optique est équipée pour comme certains téléobjectifs).
- pas de stabilisation, à fort grossissement difficile de garder une image stable.
- passant de la pochette non ouvrable.

EDIT : Pour compléter mon avis, ci dessous quelques topics sur différents forum qui m’ont aidé à me décider dans mon achat :

http://www.pentaxkpark.com/t35027-lens2scope-pour-transformer-un-objectif-en-longue-vue

http://zone.reflex.free.fr/viewtopic.php?f=132&t=3719&p=140931#p140931

http://www.beneluxnaturephoto.net/forumf/index.php?topic=139109.0

 

Ce contenu a été publié dans Non classé par didier. Mettez-le en favori avec son permalien.

Une réflexion au sujet de « Test du Kenko Lens2scope »

  1. Très bonnes critique et description de ce petit objet qui rejoint ma propre expérience.

    Très pratique si on veut combiner observation et photo sans s’alourdir à la fois d’une lunette et d’objectifs, ce qui est appréciable en randonnée.

Laisser un commentaire